Coutainville,  une soirée sur la plage....

Une nouvelle fois, la première étape de nos rencontres annuelles s’est déroulée dans le Cotentin sur les très beaux golfs « cousins » que sont Granville et Agon-Coutainville.

 

La première demi-étape sur le links de Granville ; superbe, majestueux, des greens avec des changements de pentes…des positions de drapeaux, comment dire, Inouïes ?  Oui, Inouïes ; mais le putt réalisé, la quête de la balle au fond du trou quelle excitation !

 

La seconde demi-étape sur le très beau golf de Coutainville.  Comme les Seniors, ce parcours se bonifie avec l’âge. Les fairways sont devenus denses, le dessous des arbres entretenu favorise de très belles vues, le bord des pièces d’eau relativement peu dense permet aux belles poules d’eau bien grasses, d’aller se dégourdir les palmes après avoir profité du soleil. Et puis, des greens bien préparés qui se sont défendus avec beaucoup de réussite ; en première série quatre joueurs ont respecté leurs index, deux en deuxième série. Nous étions 92 joueurs.

 

Après 19 heure, les practices sont fermés. Alors, comment occuper les seniors qui ont décidé de rester dans le Cotentin pour jouer les deux parcours ?

 

Philippe Lecornu a trouvé la solution, revenir aux choses simples :

  • Eau minérale, un peu de blanc, un peu de rouge ;
  • Beaucoup d’endroits sont sophistiqués, revenons au rudimentaire, non plutôt au naturel, ouvert sur le sable, la plage, la mer ;
  • Grandes tables en bois dix, douze places pour permettre des discussions animées, une belle cheminée ;
  • Priorité aux produits locaux, bulots, huîtres, homards ;
  • Un serveur qui chante Jacques Brel ??
  • Un piano droit qui réagit aux doigts d’un pianiste, probablement, comme nous à la retraite ;
  • Un restaurateur très sympathique, amical, Rémi ;

 

En résumé ? Une cabane qui abrite un restaurant au bord du sable de la plage de Coutainville, et dans lequel on n’est pas obligé d’avoir la cravate !

 

Nous étions 28. Soirée très, très agréable. Nous reviendrons l’année prochaine. Si vous voulez plus de détails, posez des questions à l’un des participants que vous avez très certainement reconnu sur les photos ci-après.

 

 

 

Photographe Dominique Taschini